Tout savoir sur les troubles de comportement chez le chien

Tout savoir sur les troubles de comportement chez le chien

Les propriétaires doivent savoir que le comportement d’un chien en dit long sur son humeur. Même s’il est impossible de parler le langage des chiens, vous devez savoir comment interpréter les changements de comportement des chiens. Derrière la plupart des comportements canins se cachent des explications précises. Lorsque vous saurez comment capter ses signaux, vous pourrez l’aider.

Symptômes des troubles du comportement chez le chien

Les comportements révélateurs d’un trouble mental peuvent être des comportements assez typiques poussés à l’extrême, comme la poursuite excessive de la queue ou la suralimentation, ou bien des comportements qui ne correspondent pas du tout au caractère de l’animal.

Léchage compulsif

Baisse d’appétit

Facilement effrayé

Poursuite excessive de la queue

Manger de façon inappropriée

Élimination inappropriée

Léthargie

Comportements obsessionnels de poursuite

Suralimentation

Sommeil excessif

Faire les cent pas

Manifestations agressives injustifiées

Types

Troubles de l’anxiété

Les chiens peuvent développer une anxiété démesurée en réponse à certaines situations. Les troubles anxieux les plus courants chez les chiens sont l’angoisse de séparation, l’angoisse sociale et l’angoisse du bruit.

Trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité

Également connu sous le nom d’hyperkinésie chez le chien, les chiens qui développent ce trouble sont souvent des chiots excitables avant de devenir des chiens adultes hyperkinétiques. Les chiens réguliers à haute énergie sont parfois diagnostiqués à tort comme souffrant de TDAH, mais chez le chien non hyperkinétique, les stimulants prescrits aggraveront le problème au lieu d’aider à le corriger.

Syndrome de dysfonctionnement cognitif canin

Il s’agit de la version canine de la maladie d’Alzheimer ou de la démence, et en tant que telle, elle ne se manifeste généralement qu’à un âge assez avancé.

Dépression

Les chiens, comme les humains, peuvent développer une dépression en raison de circonstances telles que la mort d’un ami ou le déménagement dans une nouvelle maison, ou en raison de déséquilibres chimiques dans le cerveau.

Trouble obsessionnel-compulsif

Parfois appelé trouble compulsif canin, ce trouble se traduit par des comportements frénétiques répétés qui peuvent être difficiles à contrôler. Bien que ce trouble puisse être exacerbé par le stress et l’ennui, il est essentiellement génétique.

Phobies

Les chiens peuvent développer des phobies et des réactions de peur irrationnelles à des sons, des odeurs ou des signes spécifiques.

Trouble de stress post-traumatique

Trouble anxieux qui se développe après un événement terrifiant ou traumatisant. Des événements tels qu’une agression violente, une catastrophe naturelle, un accident ou un combat militaire peuvent déclencher le Trouble de stress post-traumatique chez les chiens.

Causes des troubles du comportement chez le chien

Les causes du déséquilibre mental chez le chien sont une combinaison de nature et d’éducation. Les causes possibles peuvent être les suivantes

Une prédisposition génétique

Certaines races de chiens peuvent avoir une légère prédisposition à développer certains de ces troubles. Les dobermans, par exemple, ont plus de chances que la moyenne de développer un trouble obsessionnel connu sous le nom de succion du flanc, ainsi que la narcolepsie.

Les troubles physiques

Certaines maladies physiques peuvent provoquer des symptômes qui ressemblent à ceux des troubles mentaux. Les problèmes de thyroïde peuvent provoquer un comportement hyperkinétique, et les démangeaisons de la peau dues à des allergies peuvent être à l’origine d’une mastication et d’un léchage obsessionnels.

Facteurs liés au développement

Une mauvaise socialisation au début de la vie peut entraîner l’apparition de certains de ces troubles, comme l’anxiété sociale, tout comme un traumatisme au cours du développement prénatal ou néonatal du chien.

Facteurs environnementaux

Ces facteurs sont particulièrement importants pour les troubles tels que le SSPT et la dépression. Les accidents traumatiques, la perte d’un maître ou d’un ami, et les attaques physiques violentes peuvent tous déclencher une dépression et, dans certains cas, un SSPT.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *