Ce soir je suis triste parce que j’ai perdu Roberto.

C’était notre cochon d’Inde, le morfale qui hurlait pour avoir de la banane.

Je l’ai récupéré il y a quelques années, à l’époque ou je travaillais à Botanic, des gens avaient abandonné des cobayes dans un sac plastique et j’ai l’ai récupéré.
Il a été accompagné pendant un temps par une femelle, Ciboulette, qui était par nature stressée et son cœur n’a pas tenu.

Contrairement à elle, Roberto était hyper sociable, et réclamait tout le temps à se faire caresser.
Je regrette maintenant de ne pas avoir passé plus de temps avec lui et de ne pas avoir pris le temps de le prendre en photo, chose que j’ai toujours repoussé.

Depuis mercredi il ne voulait plus manger, j’ai bien senti en fin de journée qu’il était moins bien, et le gavage n’a pas suffit à le requinquer, surement dû à l’âge.

C’est fou comme on s’attache à ces petites bêtes.

Autres articles à voir:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *